All posts in Immobilier

14 Juin

Pourquoi se priverait-on de magasiner avec un courtier ? C’est notre meilleur allié !

In Article,Équipe,Immobilier by Denis Cossette / 14 juin 2017 / 0 Comments

La chasse est ouverte ! Le beau temps est enfin arrivé, les sorties se multiplient et les appartements se vident tranquillement. Ne vous inquiétez pas, c’est bien de la chasse aux propriétés dont je vais vous parler. Le 1er juillet arrive à grands pas et pour plusieurs c’est le moment de se dénicher un nouveau chez-soi.

À Boucherville, depuis la nouvelle année, et ce jusqu’au 31 mai, les Statistiques Centris nous indiquent que 209 nids douillets ont été trouvés avec l’aide d’un courtier. Ainsi, ces personnes ont bénéficié de compétences certifiées et d’une protection indispensable.

En effet, l’achat d’une propriété est une étape extrêmement importante dans une vie. Que ce soit votre première transaction ou non, il est toujours bénéfique d’utiliser les ressources qui sont à votre disposition. Le courtier, c’est votre pierre philosophale, votre précieux, votre minutieux, bref votre atout avantageux.

Il vous accompagnera dans l’achat de votre toit, à tous les niveaux, et ce sur une période prolongée. Le courtier se fera un devoir de comprendre vos besoins, d’identifier ce qui pourrait clocher, de négocier en votre faveur, de vous guider pour le financement et vous accompagner jusqu’à la réalisation de la transaction. Il sera disponible, il sera courtois et toujours professionnel.

L’ultime question ; combien doit-on débourser pour accéder à tous ces avantages ? Un pourcentage ? Un montant forfaitaire ? Un souper prestigieux ? Rien de tout ça. De vos poches, rien de sortira ! En d’autres mots, l’acheteur n’a pas à rémunérer le courtier. C’est « gratuit » si je peux m’exprimer ainsi.

Ensemble nous découvrirons où habiteront vos plus beaux moments.
Courez vite et téléphonez à la meilleure équipe de courtiers, l’Équipe M.D.
450-449-4411.

15 Juil

Article du magazine M.D. no 7 – Septembre 2015 « Vous êtes au premier plan »

In Immobilier by JoaneN / 15 juillet 2016 / 0 Comments

Untitled

VOUS ÊTES AU PREMIER PLAN

Le marché de l’habitation change, c’est ce que nous rappellent inlassablement les analystes financiers. Déployer plus d’effectifs sur le terrain est une stratégie gagnante. Ils sont neuf experts pour vous offrir le meilleur service qui soit. Vous êtes au premier plan. Une question d’optique que partagent Martine Deschesnes et son équipe.

 

DANS L’OBJECTIF DES ACHETEURS

Martine Deschesnes est un chef de file dans le secteur immobilier. Sa notoriété est un avantage exclusif et une garantie que peu d’intermédiaires peuvent vous offrir. Plus de vendeurs font appel aux professionnels renommés. Un courtier bien en vue offre une visibilité accrue ; suscite plus d’offres potentielles et propose une sélection exhaustive à l’acheteur. Vous êtes donc au cœur de l’action. Voilà l’avantage concurrentiel des autorités dans le domaine et Martine intègre ce groupe-élite : « Vous êtes dans la mire d’un plus grand flot d’acheteurs. Mieux diffuser, c’est faire bouger l’activité immobilière. Vous êtes et restez toujours au cœur de toutes nos actions.»

 

LES TEMPS D’EXPOSITION

La compétition est forte, ils sont nombreux à proposer leurs services et il faut se démarquer. Martine aura multiplié son offre par neuf ! L’équipe MD recrute les meilleurs candidats et forme un escadron modèle : formation, expertise et connaissances approfondies du marché. Bonifier l’offre, c’est aussi proposer neuf fois plus de « compatibilités », un facteur essentiel lorsque le bien-être est une condition. Un regroupement de cinq courtiers immobiliers professionnels (Martine Deschesnes, Benoit Gosselin, Roxanne Landers, Pierre Sévigny, et Cédrick Charpentier-Jouan) et une équipe chevronnée au service client (Denis Cossette, Justine Gosselin, Émilie Legault et Léa St-Laurent). Un engagement indéfectible de tous les membres qui favorise des relations basées sur l’écoute et le respect. La satisfaction du client, c’est l’essentiel et tout ce qui importe !

 » Le marché a ses raisons que la raison ne connaît pas. Tantôt en hausse, tantôt en perte de vitesse, la tendance est (la plupart du temps) prévisible. De multiples indices laissent présager un ciel sans nuage pour le temps qui vient. L’avantage des acheteurs est un fait, notre équipe ratisse pour donner un maximum de visibilité aux vendeurs et atteindre de plus vastes auditoires. Notre service client propose aussi une kyrielle de professionnels pour guider l’inscripteur : home staging, relooking, curb appeal… de précieuses interventions pour faire briller de mille feux votre propriété. Se démarquer du peloton est toujours bénéfique. La force MD, c’est aussi une liste exhaustive d’inscriptions : plus de propriétés donc plus d’acheteurs potentiels. Nous vivons à Boucherville et sommes présents partout sur la Rive-Sud et à Montréal. Notre engagement est inconditionnel, chaque  mandat est une invitation au dépassement. Nous affichons des résultats ; de nombreuses distinctions témoignent de cette rigueur professionnelle. Nos ressources sont inépuisables, vous êtes en terrain fertile. Nous attendons votre appel !  » Martine Deschesnes, Courtier immobilier agréé.

 » Transiger avec un courtier, c’est définitivement partir du bon pied. Nous possédons toutes les compétences pour l’achat, la vente ou même la location. Un bon courtier est en quelque sorte votre allié et votre ange protecteur. Parce que la transaction immobilière est toujours plus complexe que certains le prétendent, la tranquillité d’esprit et une synchronicité sans fausses notes restent votre passeport-sécurité. De la signature du contrat jusqu’à la finalité, votre transaction est entièrement consolidée. Après tout, n’est-ce pas la transaction la plus importante de toute une vie ? La qualité relationnelle fait aussi la différence, celle qui vous engage avec un courtier plutôt qu’un autre. La complicité, c’est l’incontournable propice aux meilleurs échanges. Nous abordons la relation d’affaires en ce sens ; une norme inspirée de la démarche professionnelle de Martine. Nous mettons à la disposition une foule d’outils et le plus grand réseau pour faciliter la démarche. Nous sommes loyaux, flexibles et proactifs. Nous réunissons acheteurs et vendeurs pour conclure la meilleure transaction. Nous sommes la meilleure équipe, celle qui n’a de souci que votre succès.  » Par Roxanne Landers et Cédrick Charpentier-Jouan, Courtiers immobilier résidentiel.

 » Le bouche à oreille est une référence courante dans le milieu. C’est aussi une démonstration éloquente du niveau de satisfaction de notre clientèle. Nous connaissons parfaitement le secteur et ses quartiers ; nous collaborons avec transparence et rigueur… Jamais de poudre aux yeux ! Méfiez-vous de ceux qui font des promesses. Dans le marché actuel, personne ne peut prédire le comportement des consommateurs. Prudence, les boules de cristal ne sont pas enchâssées dans notre offre de services. Nous comprenons par contre les tendances et sommes en mesure d’analyser le marché pour vous guider. Un autre gage de quiétude.  » Par Pierre Sévigny, Courtier immobilier.

 » On entend moins parler du service après-vente qui fait pourtant partie de notre mandat. Si nous intervenons dans toutes les étapes de la transaction, nous garantissons la protection légale consignée selon la Loi sur le courtage immobilier. Votre meilleure couverture ! Nous adhérons au Fonds d’indemnisation du courtage immobilier pour vous protéger contre les fraudes. Vous avez donc le meilleur des mondes, un négociateur émérite apte à concrétiser votre transaction… peu importe la conjoncture ou la mouvance de l’activité. Votre transaction est également protégée grâce au programme Tranquilli-T, une protection unique et exclusive à RE/MAX.  » par Benoit Gosselin, Courtier immobilier

 

28 Juin

Trois maisons ancestrales

In Immobilier by JoaneN / 28 juin 2016 / 0 Comments

354, Rue Martel, Chambly, Montréal-Rive-Sud (769 000 $)

7619-690x460-011 (1)

Vous cherchez une maison ancestrale avec beaucoup de charme et de cachet ? Voici un joyau du patrimoine. Cette résidence de style victorien a conservé ses escaliers et une foule de détails architecturaux qui vous feront craquer. D’importantes rénovations y ont été réalisées, c’est donc le meilleur des mondes. Vous y trouverez quatre chambres, deux salles de bains, un garage, une piscine creusée, un solarium, une terrasse et un quai pour accéder au bassin. Ça vous donne envie de poser vos valises ?

Plus de photos et de détails : redux2017.md.netdev.id-3.net/proprietes/?details=M13915711

 

8234, Route Marie-Victorin, Contrecoeur, Montérégie (569 000 $)

7619-690x460-012 (1)

Vous ne croyez plus au coup de foudre ? Cette maison saura vous faire changer d’avis. Située aux abords du fleuve Saint-Laurent, cette propriété offre la même ambiance chaleureuse qu’on retrouvait chez nos grands-parents à la campagne. Elle comprend quatre chambres, trois salles de bains, un sous-sol aménagé, une cour arrière intime et un balcon privé avec vue sur le fleuve.

Plus de photos et de détails : redux2017.md.netdev.id-3.net/proprietes/?details=M23488721

 

431-439, Route Marie-Victorin, Verchères, Montérégie (689 000 $)

7619-690x460-013 (1)

Remontez le fil du temps avec cette belle d’autrefois. Le terrain y est couvert d’arbres majestueux en bordure du fleuve d’où vous pourrez observer le passage des grands navires. Chaque appartement possède une cuisine, un salon, une salle à manger et une salle familiale. La propriété combinée compte cinq chambres, trois salles de bains, un garage détaché et un garage au sous-sol.

Plus de photos et de détails : redux2017.md.netdev.id-3.net/proprietes/?details=M25340860

 

7619-690x460-014 (2)
28 Juin

Trucs, astuces et conseils : Un terrain bien entretenu ajoute de la valeur à votre propriété

In Immobilier,Réno-Déco by JoaneN / 28 juin 2016 / 0 Comments

7619-690x460-08

Présentez votre propriété sous son meilleur jour en tenant compte de l’aménagement paysager. Un terrain parfaitement entretenu fait tourner les têtes et capte l’attention des futurs acheteurs. Et pour les jardiniers en herbe, voici quelques trucs : envisagez l’aménagement dans sa totalité pour maximiser l’espace. Intégrez la couleur sans l’exploiter à outrance ; considérez l’orientation du soleil pour vous assurer de faire de bons choix et transformez votre terrasse en salle à manger. Et évidemment, ne négligez jamais l’éclairage ambiant, un nec plus ultra. Vous pouvez également faire appel à des professionnels qualifiés qui sauront bonifier vos espaces extérieurs. Bon jardinage !

21 Juin

Quatre maisons au bord de l’eau et quatre budgets

In Immobilier by JoaneN / 21 juin 2016 / 0 Comments

Qui ne rêve pas d’habiter au bord de l’eau ? Ces quatre propriétés vous donnent toutes la possibilité de concrétiser votre rêve. Un fleuve, un lac qui encercle la cour…  ce n’est jamais banal.

1125, Boul. Marie-Victorin, Boucherville, Montréal-Rive-Sud (2 189 000 $)

7646-MD-4-maisons-au-bord-de-eau-1

Cette majestueuse propriété située aux abords du fleuve Saint-Laurent offre une vue grandiose du lever au coucher du soleil et son grand solarium prolonge les plaisirs d’été. Cette résidence offre cinq chambres, trois salles de bains, une piscine chauffée avec spa intégré et un garage double largeur.
Plus de photos et de détails :

redux2017.md.netdev.id-3.net/proprietes/?details=M26271908

 

7080, croissant Du Lac, Rawdon, Lanaudière (989 000 $)

7646-MD-4-maisons-au-bord-de-leau-2

Pourquoi avoir une piscine lorsqu’on peut profiter d’un lac ? Cette propriété vous offre une vue panoramique du Lac Pontbriand et le quai qui vous permet d’accéder directement à une kyrielle d’activités nautiques. De plus, si vous cherchez à combiner traditionnel et contemporain, cette propriété vous est destinée. Son extérieur classique dévoile un intérieur de style contemporain. Cette résidence dispose de cinq chambres, trois salles de bains et un garage double largeur.
Plus de photos et de détails :

redux2017.md.netdev.id-3.net/proprietes/?details=M11294285

 

8234, Route Marie-Victorin, Contrecoeur, Montérégie (569 000 $)

7619-690x460-021-a

Vous ne croyez plus au coup de foudre ? Cette maison saura vous faire changer d’avis. Située aux abords du fleuve Saint-Laurent, cette propriété offre la même ambiance chaleureuse qu’on retrouvait chez nos grands-parents à la campagne. Elle comprend quatre chambres, trois salles de bains, un sous-sol aménagé, une cour arrière intime et un balcon privé avec vue sur le fleuve.

Plus de détails sur la fiche technique de la propriété ici redux2017.md.netdev.id-3.net/proprietes/?details=M23488721 

 

431-439, Route Marie-Victorin, Verchères, Montérégie (689 000 $)

7619-690x460-022-a

Remontez le fil du temps avec cette belle d’autrefois. Le terrain y est couvert d’arbres majestueux en bordure du fleuve d’où vous pourrez observer le passage des grands navires. Chaque appartement possède une cuisine, un salon, une salle à manger et une salle familiale. La propriété combinée compte cinq chambres, trois salles de bains, un garage détaché et un garage au sous-sol.

Plus de détails sur la fiche technique de la propriété ici redux2017.md.netdev.id-3.net/proprietes/?details=M25340860 

09 Juin

L’équipe Martine Deschesnes : Votre moteur de recherche en immobilier sur la Rive-Sud

In Article,Immobilier by JoaneN / 9 juin 2016 / 0 Comments

7619-690x460-03

Les consommateurs déterminés à trouver la maison parfaite orientent leurs recherches selon l’intérêt, le budget et le secteur. Conscients des fluctuations de la valeur immobilière, ils sont aujourd’hui à la recherche de zones clés. Un parc, une école, un centre commercial, chaque ajout peut influer sur le prix et la demande, prendre le temps de choisir le quartier est parfois aussi important que la résidence. L’équipe de Martine vous propose un survol de sept agglomérations sur la Rive-Sud.

BOUCHERVILLE

Boucherville est une plaque tournante de la Rive-Sud grâce (entre autres) à la vitalité de son parc industriel. Elle compte un bassin de population de plus de quarante mille personnes et fait partie des plus anciennes villes du Québec. Ses magnifiques quartiers, ses rues ornées d’arbres matures, ses monuments séculaires, son parc national et ses berges en font un endroit des plus recherché. Selon Claude Marois, professeur titulaire au département de géographie de l’Université de Montréal : « C’est l’un des plus beaux noyaux villageois historiques de la région de Montréal. Voilà l’exemple remarquable d’une municipalité qui a su conserver son patrimoine architectural  ». Et selon le magazine Money Sense, Boucherville trône au sommet du classement 2015 et demeure la ville qui offre la plus belle qualité de vie au Canada ! Pour arriver à cette conclusion, la publication a comparé plus de deux cent villes canadiennes sur trente-quatre critères. En 2015, le revenu médian des Bouchervillois était de 92 253 $ ; le prix médian d’une unifamiliale de 355 500 $ et celui d’une copropriétés 227 250 $.

Sources : Valérie Vézina, La Presse / Jean-Philippe Daoust,

Journal de Montréal / Centris.

VARENNES

Varennes était autrefois une base militaire d’une grande importance. Au milieu du XIXe siècle, elle devient une station balnéaire et un lieu de villégiature. Deux sources d’eau salée émergeaient près de ces installations. Jusqu’au début des années 1970, l’industrie La Saline embouteille l’eau salée d’une de ces sources. Aujourd’hui, la ville est un technopôle. Varennes devient un chef de file de la recherche industrielle au Québec avec l’Institut de recherche d’Hydro-Québec, ABB et l’usine d’éthanol Kronos. Mais Varennes, c’est surtout un endroit où il fait bon vivre. Ses parcs, ses spectacles gratuits en plein air l’été, ses organisations sportives et ses champs à perte de vue vous offrent un oasis de paix tout au long de l’année. Et Varennes s’inscrit sur la liste des dix villes les moins taxées au Québec. En 2015, le prix médian de l’unifamiliale se chiffre à 279 000 $ et celui de la copropriété à 164 250 $.

Sources : Wikipedia / Urbania / Centris.

VERCHÈRES

Verchères est le chef-lieu de la municipalité régionale de comté (MRC) de Marguerite – D’Youville. Son histoire est riche et son patrimoine architectural témoigne du fait. C’est là que Madeleine de Verchères repoussa une attaque iroquoise en s’abritant avec quelques villageois dans un fort. On peut aujourd’hui contempler une œuvre de Louis-Philippe Hébert qui souligne le fait d’arme. Autour d’un authentique moulin, s’organisent l’été des expositions de peintures et des activités. Plusieurs résidents de Verchères sont des personnalités connues, Bernard Landry, Lynda Lemay, Pierre Bouchard… Ils viennent s’installer dans ce coin de paradis qui compte un peu moins de 6 000 âmes. Un art de vivre accessible avec un prix médian de 244 000 $ pour une maison unifamiliale.

Sources : Wikipedia / Centris.

SAINT-BRUNO

Sa montagne, sa station de ski, sa réserve nationale, ses kilomètres de sentiers de marche, de ski de fond et ses vingt-trois parcs font de Saint-Bruno un endroit béni des dieux. Le prix des maisons y a connu une croissance de 20% entre 2013 et 2014, c’est donc dire que les propriétés y sont plus dispendieuses que dans les municipalités limitrophes. La ville planifie présentement un concept d’écoquartier très audacieux pour les années à venir. On y favorisera les déplacements à pied, les espaces communs, l’orientation des maisons… En 2015, le prix médian de l’unifamiliale se chiffre à 343 250 $ et celui de la copropriété à 250 000 $.

Source : Stéphane Champagne, La Presse / Centris. 

LONGUEUIL

Avec un parc régional qui offre des espaces verts sur plus de deux million de pieds carrés, Longueuil fait bonne figure au moment de se retrouver en pleine nature. Vélo, randonnée, ski de fond… toutes les activités y sont permises. Les résidents ont également accès à tous les services à proximité. La ville dresse une liste de travaux pour constamment améliorer la qualité de vie. Un programme d’amélioration de la chaussée et de ses parcs est prévu pour 2016. Avec son terrain de golf, son port de plaisance et sa vie culturelle bouillonnante, Longueuil offre une belle qualité de vie pour tous. En 2015, le prix médian de l’unifamiliale se chiffre à 274 000 $ et celui de la copropriété à 208 325 $.

Source : Centris.

SAINT-LAMBERT

Saint-Lambert est la huitième ville la plus fortunée au Québec, selon Statistique Canada. Un endroit unique où les maisons rivalisent de beauté… Le prix médian de vente pour l’unifamilale est de 495 000 $ et de 220 000 $ pour la copropriété. Même si les inscriptions de copropriétés sont en hausse, Saint-Lambert reste un marché d’unifamiliales. Les Lambertois affichent un niveau d’éducation plus élevé que l’ensemble des agglomérations du Québec. Le charme de la rue Victoria attire les passants qui en profitent pour prendre un café, s’attabler à un bon resto ou simplement faire la virée des boutiques. Avec son réseau cyclable, une passerelle pour se déplacer vers le Parc Jean-Drapeau, un centre Culturel, un conservatoire de musique, des terrasses, des parcs, c’est toute une ville qui fourmille d’activités…

Saint-Lambert reste imprégné du « town spirit » anglo-saxon. Ici, le vieillissement de la population est perçu comme un apport positif et la ville organise les services en conséquence : saillies de trottoir sécuritaires, addition de bancs publics, allées de pétanques… Une ville où il fait bon vivre pour tous.

Sources : Statistique Canada / François Cardinal, La Presse / Centris.  

SAINTE-JULIE

Saint-Julie s’est vue décerner à maintes reprises par l’IRB la mention de ville la plus heureuse du Québec. Avec son Festival Woodstock en Famille, un centre équestre, des érablières ouvertes au grand public et une kyrielle d’endroits coup de cœur, la ville poursuit sa croissance et continue d’attirer de nouveaux venus. La population Julievilloise compte 30 130 personnes. En 2015, le prix médian de l’unifamiliale se chiffre à 300 000 $ et celui de la copropriété à 185 000 $.

Sources : La Presse Canadienne

Québec / Affaires municipales et occupation du territoire Québec / Centris.

07 Juin

Le festival des mini-maisons à Lantier

In Immobilier by JoaneN / 7 juin 2016 / 0 Comments

7619-690x460-010

Ils sont de plus en plus nombreux à vouloir habiter dans une mini-maison. Un produit trois fois moins dispendieux que les propriétés traditionnelles. De fait, elles peuvent coûter aussi peu que 80 000 $, terrain inclus !!! Et dans le cas d’un conteneur maritime transformé de 14,8 mètres carrés, un acheteur déboursera la somme de 25,000 $ pour en faire l’acquisition. Des entreprises Québécoises se tournent maintenant vers ce type de fabrication moins énergivore pour répondre à la demande.

Avec l’engouement des consommateurs pour ce produit, la ville de Lantier vous convie à sa deuxième édition du Festival des mini-maisons du 28 au 31 juillet 2016. Consultez leur site web pour plus de détails : www.festivalminimaisons.quebec

07 Mai

Mario Adornetto: Celui qui dessine votre projet de vie!

In Article,Immobilier by JoaneN / 7 mai 2016 / 0 Comments

7566-mario ardonetto

Vous le connaissez déjà, il a réalisé les plans de spectaculaires propriétés à Boucherville et partout au Québec. Il est un des concepteurs architecturaux les plus en vue et, force est de constater que son talent est à la hauteur de sa réputation. 

Mario Adornetto imagine depuis plus de vingt ans, les plus beaux plans d’architecture résidentielle et signe des designs d’intérieurs exclusifs. Propriétés haut de gamme, matériaux nobles, tout est minutieusement et passionnément exécuté. Mario est également une personne chaleureuse, attachante et magnanime. S’il s’est fait connaître grâce à ses imposantes architectures de style château, il est aujourd’hui le prince des plus belles signatures contemporaines. Un amalgame intentionnel de tradition et de modernisme. Les Maisons Métisse de Mario Adornetto repoussent encore une fois les limites de la création. Un art de vivre incarné sur canevas de pierre, de bois ou de béton.  

ÉCRIRE SES PAGES

Mario Adornetto est selon moi, le plus passionné et talentueux de tous les concepteurs architecturaux. Point. Son métier, il l’aura appris à force de détermination et avec la patience du jardinier. Il n’a pas de formation en architecture, son talent pour le dessin doublé d’un parcours de lettreur/graphiste l’emmène à suivre un cours en dessin de bâtiment. Nous sommes en 95, il a alors vingt-sept ans. Il s’assoit au premier banc dans la salle de classe, il veut tout connaître, tout comprendre. Il ne travaillera jamais pour une autre firme, à peine sorti de l’école, le concepteur vole de ses propres ailes.

À la fin de ses études secondaires, il envisage sérieusement le design graphique.  À l’été, il décroche un petit contrat de lettrage pour un camion et à partir de là, les choses se succèdent. Il est engagé pour dessiner des logos, faire du lettrage dans un garage, aux enseignes Laval, aux enseignes Jutras… Il s’ennuie. Il décroche un poste de dessinateur dans un environnement peu fertile pour sa créativité. Il entend parler de Claude Néon, un leader dans le domaine de l’affichage. Il veut intégrer cette équipe de créatifs. Onze appels, onze refus… on l’embauche à sa douzième demande. C’est par le biais d’un concours Pan-Américain d’affichage organisé par la firme Jim Pattison que Mario gagne une solide confiance en son talent. Il se classe avec une mention honorable la première année, remporte le deuxième prix l’année suivante et le premier prix à sa troisième participation. Nous sommes en 1995 et en pleine récession. Il quitte ce milieu pour tomber quelques jours plus tard sur un une annonce qui change le cours de son histoire… DEP dessin en bâtiment, inscriptions en cours…

7566-mario ardonetto design

LA PASSION DES MAISONS

Toutes ces années pour trouver la voie ont consolidé sa passion débordante. Il s’investit à deux cent pour cent dans tous ses mandats. Trop d’idées et surtout pas de temps à perdre. Au début, ses dessins sont à l’image de son imaginaire. Une belle maison chaleureuse, des volets, des lucarnes et ce détail qui fait que le charme opère. C’est du reste ce qui contribuera à son image de marque. Il illustre ses maisons comme il peint ses enseignes. Même traitement, même émotion, il sait jouer les cordes sensibles et concevoir des propriétés qui attirent un vaste bassin de consommateurs. Et il adore le contact client, c’est un levier puissant vers la création. À l’époque, il publie ses produits dans le magazine Maison Directe. Des architectures et des rendus uniques qui attirent l’attention d’entrepreneurs. Nous sommes en 1998-99. Des collaborations naissent, il crée à grande vélocité, une vraie machine à idées, à produire. Il met en place une équipe de professionnels et poursuit avec des architectures nobles, indémodables. Ses maisons châteaux, ses manoirs champêtres sont une signature. Le grand public reconnaît son talent, Adornetto devient alors une référence.

2011 est une période déterminante. L’engouement sans précédent pour les résidences contemporaines l’emmènent à réviser ses concepts. Un design épuré doit être très structuré, la ligne entre le beau ou le moins beau est si fine, mais Mario reste toujours « sur la coche ». L’engouement Adornetto tient aussi au fait que même avec ses concepts élitistes, il démocratise l’architecture en les rendant accessibles et durables. Les belles choses traversent le temps, ses maisons seront toujours aussi belles dans vingt ans. Le choix des matériaux reste un facteur primordial pour exprimer la grandeur d’une propriété à travers les décennies :  opter pour revêtement de déclin en bois, choisir des pierres naturelles… les matériaux nobles sont toujours sa première recommandation.

7566-mario ardonetto intérieur

PLUS PETITES MAIS PLUS OUVERTES

Si les maisons affichent de plus petits gabarits, la configuration compense largement : aires ouvertes, espaces décloisonnés… en visite virtuelle. Chaque projet est présenté en 3D et chaque première rencontre client est immortalisée sur papier. Tradition oblige et crayons en main, Mario exprime sur la feuille les besoins, le budget et les attentes. Il dessine d’abord le plancher, les aires de vie. Vient ensuite le crayonné qui propose le style architectural, il prend le pouls et reste à l’écoute. Il sait depuis le temps que les idées sont toujours plus élevées que le budget… le garage triple devient alors double 🙂 Comprendre, discuter et dire les vraies choses, c’est essentiel dans la relation qui s’engage. Vient ensuite la façade, au crayon puis au feutre… le bébé est né, on passe à la prochaine étape.

LA MAISON MÉTISSE…

C’est son concept, son bébé. Dans ce projet, on retrouve un style ancestral ponctué de touches contemporaines. Les clients, un couple dans la cinquantaine, font l’acquisition d’un terrain au bord de l’eau. Madame aime le traditionnel et monsieur est versé sur les espaces modernes. Il faut réunir ces deux mondes pour offrir le meilleur. Un plus-que-parfait architectural. La maison de pierres laisse supposer ce lien ancestral précieux avec son côté champêtre et son toit d’acier. Les structures sont quant à elles travaillées comme des annexes. C’est moderne, différent, sans comparables. L’ensemble a une âme, Mario insiste, une maison doit être accueillante. Ce principe s’applique tant pour une rénovation que pour un projet résidentiel sur mesure. Et pour le mot de la fin, je laisse parler ses dessins, son talent. Je sais qu’il vous a convaincu bien mieux que j’aurais su le faire. Après tout, une image vaut mille mots…

CONCEPTION MARIO ADORNETTO

180, CHEMIN DE LA GRANDE-CÔTE

BOISBRIAND (QC)  J7G 1B7

TÉLÉPHONE 450.437.6888

ADORNETTO.CA

14 Fév

Le marché immobilier en 2015-2016

In Immobilier by JoaneN / 14 février 2016 / 0 Comments

7566-photo-a-md-blogue-article

Si vous désirez comprendre le marché immobilier au Québec et sur la Rive-Sud, lisez cet article de Joanie Fontaine, économiste.

FLASHBACK SUR 2015 ET PROJECTIONS POUR 2016

LA RIVE-SUD SOUS LA LOUPE

Collaboration spéciale Joanie Fontaine, économiste JLR Solutions foncières

En immobilier, l’année 2015 a été marquée par une diminution des ventes et de faibles hausses de prix pour la province, mais la Rive-Sud s’en tire à bon compte avec de légères augmentations de ventes et de prix dans le secteur de l’unifamiliale. Les principales forces laissent croire que la région devrait connaître encore en 2016 une année de hausses modestes.

TOUR D’HORIZON AU QUÉBEC EN 2015

Avant de s’attarder aux prévisions de 2016, commençons par un retour sur l’an dernier. Les ventes ont reculé de 2 % en 2015 par rapport à 2014 dans le secteur de l’unifamiliale et de 9 % dans le secteur des copropriétés selon les actes publiés au Registre foncier et compilés par JLR (incluant les ventes via courtier, entre particuliers et les constructions neuves). Du côté du prix médian, il a progressé de 2 % dans le secteur des unifamiliales pour atteindre un montant de 230 000 $. Cette progression est partiellement due à la croissance des ventes dans la région métropolitaine de Montréal (RMR) où les prix sont significativement plus élevés que dans l’ensemble du Québec. En ce qui concerne les copropriétés, pour l’ensemble de la province, le prix médian est demeuré stable à 229 500 $. Globalement, l’atterrissage en douceur a continué à se faire sentir en 2015. Le ralentissement de l’immobilier, perceptible depuis environ trois ans, touche plus fortement le marché de la copropriété où la construction massive des années précédentes a fait progresser l’offre à un niveau surpassant la demande. Ainsi, les surplus de copropriétés limitent la progression des prix depuis quelques années.

LE BILAN POUR LA RIVE-SUD

Dans ce secteur et contrairement à l’ensemble de la province, il y a eu une progression des ventes d’unifamiliales. Ainsi, il y a eu 3 % plus de ventes que l’année dernière pour un total de 7 512 ventes. Le portrait est cependant plus sombre et similaire à celui de la province dans le secteur des copropriétés, les ventes ont chuté de 11 %. Il faut mentionner que la vente d’un grand nombre de nouvelles copropriétés au cours des dernières années avait propulsé le nombre de transactions à des niveaux très élevés. Le prix médian, quant à lui, a progressé de 1 % sur la Rive-Sud pour les unifamiliales et les copropriétés. Le bilan est toutefois un peu différent selon la ville. Le tableau ci-dessous présente les résultats pour quelques villes de la Rive-Sud.Quelques conclusions intéressantes peuvent être tirées du tableau ci-bas. Les villes les plus chères sont, sans grand étonnement, Boucherville et Saint-Bruno-de-Montarville avec une baisse du prix médian pour cette dernière. Par contre, lorsqu’il y a relativement peu de ventes, le prix médian est susceptible de varier selon la composition du bassin d’unifamiliales vendues. Finalement, à Boucherville, les ventes ont crû fortement. Les quelques nouvelles constructions sur les rues Jean-Vallerand et Pierre-Mercure ont permis une partie de cette croissance. Nonobstant ces nouvelles propriétés, le nombre de reventes de propriétés unifamiliales a grimpé.  >

7566-photo-b-md-blogue-article

PRÉVISION 2016 POUR LE QUÉBEC

Avec une économie vacillante pour l’ensemble du pays, la Banque du Canada devrait garder le taux directeur bas cette année. Cependant, les différents taux hypothécaires affichés par les institutions financières peuvent fluctuer à la hausse. Déjà, au début du mois de janvier 2016, la Banque Royale du Canada (RBC) annonçait une légère hausse de ses taux hypothécaires. Celle-ci indiquait des hausses de ses taux réduits de 0,10 % ou 0,15 % dépendamment des termes de l’emprunt. Quelques autres institutions ont emboîté le pas par la suite. Il s’agit de hausses mineures donc l’impact sur le marché immobilier demeure très limité. Néanmoins, il faudra vérifier si d’autres hausses pourraient survenir dans la prochaine année.  Concernant l’économie québécoise, plusieurs économistes s’attendent à une croissance modérée encouragée par une hausse des exportations. En fait, la faiblesse du dollar canadien favorisera le secteur exportateur québécois en 2016. Une amélioration des exportations devrait être bénéfique sur l’emploi et par conséquent sur le marché immobilier à plus long terme. Il s’agit de quelques facteurs cruciaux pouvant influencer la demande de logement, mais pour établir les prévisions il faut aussi voir du côté de l’offre. En ce sens, les mises en chantiers ont reculé dans l’ensemble du Québec pour les résidences en propriété absolue et en copropriété (selon les données de la SCHL des trois premiers trimestres de 2015 pour les centres urbains). La baisse des mises en chantiers devrait permettre un rééquilibrage du marché en diminuant l’offre. Au final, les différentes forces devraient permettre une légère remontée des ventes et une faible augmentation des prix pour le marché de l’unifamiliale. Pour le secteur de la copropriété, où le surplus d’offre est majeur dans certaines régions, la croissance des ventes et des prix y sera plus modérée, voire nulle.  Dans un portrait un peu plus rapproché, la RMR de Montréal continue de montrer des signes de surévaluation (selon le rapport Évaluation du marché de l’habitation de la SCHL). Par conséquent, de faibles hausses de prix sont attendues dans cette région également. Une situation souhaitable afin de ne pas créer de bulle spéculative sur le marché et de permettre un rééquilibrage graduel du marché.

PROJECTIONS 2016 POUR LA RIVE-SUD

Selon les données de la SCHL, il y avait 215 résidences en propriété absolue achevées et non écoulées en novembre 2015, soit 9 % de plus qu’en 2014. Les mises en chantiers, quant à elles, diminuaient légèrement (-2 %). Les tendances générales sur le marché de l’habitation au Québec combinées aux facteurs régionaux influençant l’offre semblent pointer vers de légères croissances de prix et de ventes d’unifamiliales en 2016. Bref, les tendances devraient être similaires à celles observées en 2015. Le secteur des unifamiliales demeurera plus dynamique que celui de la copropriété où l’offre tend à être supérieure à la demande. Malgré tout, le marché de la copropriété commence à s’ajuster au surplus d’offre. Selon la SCHL, les stocks de copropriétés achevées et non écoulées en novembre 2015 ont diminué de 7 % par rapport à novembre 2014. Au total, il y en avait toujours 573 sur le marché en novembre. Autre signe d’ajustement : les promoteurs ont ralenti la construction au cours de la dernière année. Les mises en chantier entre janvier et novembre 2015 ont ainsi chuté de 9 % comparativement à la même période en 2014. Ainsi, la baisse du nombre de copropriétés achevées et non écoulées devrait se poursuivre en 2016 ce qui permettra au marché de la copropriété de se rééquilibrer tranquillement. Par conséquent, la situation des revendeurs de copropriétés est susceptible de s’améliorer en 2016 et 2017. Néanmoins, un certain délai sera nécessaire avant d’absorber entièrement l’excès d’offre et le marché de la revente demeura difficile dans ce secteur cette année.